L’étude “Prospective Urban Rural Epidemiology” (PURE) a examiné s’il existe une association entre la consommation quotidienne de produits laitiers et le syndrome métabolique, l’hypertension artérielle et le diabète de type II. Le syndrome métabolique présente les pathologies suivantes : hypertension artérielle, obésité abdominale, taux élevé de triglycérides, faible taux de cholestérol HDL et taux élevé de glucose sanguin. Ce syndrome entraîne un risque accru de maladies cardiovasculaires, de diabète de type II et une mortalité accrue.

Cette étude a pu prouver l’existence d’une association. Avec une étude suffisamment importante et de longue durée, on pourrait démontrer qu’il existe un moyen peu coûteux de réduire le syndrome métabolique, l’hypertension et le diabète.